Description

Contexte et positionnement du projet

Les pathologies rétiniennes sont les principales causes de malvoyance pouvant conduire à la cécité totale. La détection et le diagnostic précoces de ces pathologies peuvent permettre de les guérir, ou d'en ralentir, voire limiter, les effets. Ceci suppose la mise en place de moyens de dépistage systématique de ces pathologies.

Du fait de la diminution du nombre d'ophtalmologistes, des solutions via des réseaux de télémédecine, tel que le réseau OPHDIAT piloté par l'AP-HP, partenaire du projet, commencent à se mettre en place.

Pour éviter de faire examiner par des ophtalmologistes des dossiers ne présentant pas de pathologies, les partenaires du projet se proposent de développer des algorithmes de traitement automatique des images numériques en couleur du fond d'œil. Ces algorithmes, intégrables dans des réseaux de télémédecine ophtalmologiques, effectueront un classement en images ne nécessitant pas l'avis de spécialistes et images nécessitant un avis, qui comprendront les images pathologiques et les images non analysables par les algorithmes développés. Des informations concernant la ou les pathologies détectées seront également transmises.

Objectifs

L'objectif principal de ce programme, à travers la réponse à un problème de santé publique, est de développer une recherche multidisciplinaire en traitement automatique des images, mutualisant deux concepts scientifiques : la fouille de données et le traitement numérique des images. Le résultat attendu est une méthode réunissant les deux approches, suffisamment performante pour qu'un pourcentage non négligeable de clichés ne soit pas envoyé pour la lecture par des spécialistes.

La fouille de données se fera à partir des images et des données textuelles présentes dans une importante base de données, fournie par le partenaire AP-HP, à partir des images collectées dans le réseau OPHDIAT. La base OPHDIAT est constituée de clichés et de dossiers de patients diabétiques participant à un programme de dépistage de la rétinopathie diabétique par télémédecine. L'objectif sera de déterminer les « signatures » d'images/dossier permettant de déterminer si les dossiers, en cours d'examen, doivent être ou non transmis aux spécialistes. Ce travail intègrera, quand ils seront disponibles, les résultats des traitements spécifiques des images pour la détection des lésions de la rétinopathie diabétique, ainsi que l'information sur la présence éventuelle d'un glaucome. Le travail sur l'amélioration des méthodes existantes de traitement d'images, la recherche de nouvelles méthodes prenant en compte la très grande hétérogénéité des sources d'acquisition des images est un élément essentiel pour la réussite du projet.

Le traitement numérique des images aura deux objectifs : d'une part extraire des informations quantitatives sur les lésions liées à la rétinopathie diabétique, déterminer la papille et chercher des caractéristiques révélatrices d'un risque de glaucome, d'autre part étudier des descripteurs globaux des images aptes à permettre ou faciliter la classification des images, en complément de la détermination de paramètres locaux relatifs à la rétinopathie diabétique et au glaucome. Cet ensemble de descripteurs constituera la signature numérique des images. Cette signature sera intégrée dans les algorithmes de fouille de données qui permettront de mettre au point les procédures finales de décision.

Au niveau technique, il s'agira d'implémenter, sur le serveur OPHDIAT, les algorithmes développés, de manière à en faire une évaluation minimale préliminaire, et à préparer un protocole d'évaluation clinique pour une évaluation ultérieure, qui n'entre pas dans le cadre du projet.